Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Natuo est le nom choisi avec mon frère pour ce Melody sorti des chantiers Jeanneau en 1977. Double hommage à nos origines paternelles corses et maternelles Normandes. Où est le lien me direz-vous ? "Néhou", nom de ce petit village du Contentin où nous vécumes tous deux dans notre tendre enfance chez Mémère Jeanne, trouve en fait sa traduction dans l'île de Beauté par "Natu o". Mais c'est sous le signe de Chaphil que pour ce premier voyage il voguera vers le port de Meze, car s'approprier un bateau en le rebaptisant ça ce mèrite et cha file pour un Ch'ti d'adoption ça a de la gueule, non ?

Les bons et les méchants....

il faut de tout pour faire un monde, ma petite déconvenue mécanique , doux euphémisme, me le rappelle au cas où j'aurais oublié que partout on rencontre des gens sympas et des fieffés connards.

D'un côté l'équipe des secours en mer, rapide, professionnelle souriante avec à sa tête un capitaine qui taille le bout de gras en remplissant les formalités histoire de me remonter le moral, me cherche un mécanicien, oublie de cadenasser les grilles qui m'empêcherait de quitter le bateau amarré en bout de digue et en prime m'offre un coup à boire.

De l'autre les fonctionnaires de la police portuaire que je dérange dans leur sieste et qui en gros me disent faut dégager de là. Bon c'est pourtant leurs collègues qui le matin m'avaient demandé de passer à leur dortoir avec mes papiers et ceux du bateau.

- Je veux bien moi mais sans moteur je fais comment.

- Rien à foutre, qu'ils me répondent en espagnol . En fait je pige le propos débité à la vitesse réservée à un compatriote parce que le ton et la gestuelle sont suffisamment éloquents pour me faire comprendre qu'ils n'ont pas spécialement envie de décroiser les bras.

Bon le capitaine des sauveteurs, qui les connaît bien m'a glissé ce matin à l'oreille quand deux des ces sbires sont venus renifler le bateau, qu'il m'arrangerait le coup et ferait aussi en sorte que je n'ai pas à payer de redevance pour l'occupation de ce bout de béton sans aucune commodité et exposé au vent du large.

Je vous le dis, partout il y a des bons et des méchants.

,

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Merci Marie Françoise, si le moteur nécessite une réparation pas trop coûteuse ça devrait le faire, mais s'il est foutu c'est une autre aventure qui commencera. Début de réponse demain matin avec la visite d'un mecanicien
Répondre
D
Allez, Guy! tu es allé assez loin pour continuer, dis le à Chaphil!
on attend tous la suite!
et on pense bien à toi, là bas tout près de l'Afrique!
Marie-Françoise
Répondre